CBD News Infos

Suspension de l’arrêté du 30 décembre 2021 sur la vente de feuilles et de fleurs CBD

Le 25 janvier 2022 - 4 minutes de lecture
interdiction de vente de feuilles et de fleurs CBD

Le CBD, c’est cette substance issue de la plante chanvre, de son nom latin Cannabis Sativa, qui fait fureur chez les adeptes de thérapie douce et qui est le sujet de discorde au sein du gouvernement français. Mais que les consommateurs de CBD se réjouissent ! Le juge des référés du Conseil d’État vient de lever à titre provisoire la prohibition sur la vente de feuilles et de fleurs CBD

Rappel sur la loi concernant l’article R. 5132-86 du code de la santé publique

Le 30 décembre 2021, en accord avec le code de la santé publique et de son article R. 5132-86, il est annoncé que sous certaines conditions, le CBD devient légal ! Néanmoins, produire, fabriquer, transporter, offrir, céder, acquérir, détenir, importer ou exporter du cannabis reste prohibé. Outre d’engager une interdiction absolue du cannabis sous toutes ses formes, il est pertinent de mentionner les deux principales conditions qui ont permis l’autorisation du CBD en France.

Premièrement, tous les produits légaux fabriqués à partir de cannabidiol (CBD) ne doivent pas contenir un taux de tétrahydrocannabinol (THC) supérieur à 0,3 %. Le THC, c’est la bête noire en termes de législation sur les stupéfiants ! C’est la molécule active présente dans le cannabis qui confère à celui-ci sa qualification en tant que psychotrope direct sur les neurotransmetteurs. Nous insistons d’ailleurs sur le fait que consommer du cannabis est dangereux et qu’il fait encourir à tout consommateur ou détenteur une peine d’emprisonnement passible d’une sévère amende. Alors que le cannabidiol est légal et détient des propriétés bienfaitrices.

la vente de feuilles et de fleurs CBD interdite puis a nouveau autorisé

Deuxièmement, lors de la mise en place de cet arrêté, il est aussi décidé d’interdire la vente de fleurs et de feuilles de CBD. Cette mesure gouvernementale, bien que drastique pour certains, a pour but de faciliter les contrôles de police sur les produits psychotropes à base de cannabis circulant sur le territoire. Considéré comme une drogue douce, il faut avouer que le cannabis mène cependant la vie dure aux représentants de la loi…

Un marché au potentiel des plus florissants à qui l’on ne coupe plus l’herbe sous le pied !

C’est devenu officiel, le Conseil d’État décide de suspendre provisoirement l’interdiction de vendre deux autres parties du CBD tant convoitées par les partisans du cannabidiol : ses feuilles et ses fleurs ! Produit placebo pour une minorité, il est pourtant scientifiquement démontré que cette substance présente des vertus et des bienfaits considérables pour l’organisme. Il faut dire que le CBD, après maintes controverses provenant de professionnels de la santé, a fini par être enfin reconnu comme molécule bénéfique sur le plan physique et mental.

 

 

Les huiles, les gélules, les fleurs, les résines, les cristaux ou encore les feuilles CBD sont des produits de consommation qui préviennent une multitude de pathologies. Ce sont notamment des anti-inflammatoires naturels qui soulagent les douleurs d’ordre articulaire et musculaire. Ils favorisent la relaxation et facilitent l’endormissement. Sans compter leur action positive s’avérant très efficace pour combattre le stress et les troubles anxieux.

Si le CBD fut auparavant diabolisé, à la suite de nombreuses études sur le sujet, il est à présent recommandé par de nombreux spécialistes. Et ce n’est pas le juge des référés qui vous affirmera le contraire, étant donné que son verdict est sans appel, il estime la mesure de cette interdiction « disproportionnée ». C’est en tant qu’homme de loi objectif, qu’il statue de manière provisoire en faveur du CBD ! Par ailleurs, c’est avec un certain engouement que les acheteurs et les revendeurs de cannabidiol approuvent déjà la « green attitude » du magistrat…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.